• Passerelle 2016

Vers l’autosubsistance en Loire-Atlantique, une bonne idée ?

Et si collectivement en Loire-Atlantique nous faisions le pari de satisfaire nos besoins les plus simples — manger, se loger, se déplacer, s’habiller — avec davantage de ressources disponibles dans un rayon géographique raccourci ? Idée hors-sol ? Au contraire, vous dira ce groupe Passerelle, noyau d’ambassadeurs déjà actifs sur divers terrains.

Mais pourquoi vouloir déconstruire un modèle basé sur des échanges internationaux qui nous facilitent la vie ? Pourquoi vouloir rapprocher à tout prix lieux de production du consommateur ? Pourquoi enfin s’évertuer à retrouver certains usages de nos aînés, dont eux-mêmes se sont détournés ? Pourquoi… Pourquoi… dès qu’il est question d’autosubsistance, les pourquoi pleuvent-ils autant ? Dérapage incontrôlé ou manigances inavouées, le « bon sens » de nos vies semble nous avoir en partie échappé. Après les pourquoi vient le temps des comment. Déjà entamée et loin d’être une théorie fumeuse, l’autosubsistance est bien plus qu’une simpliste idée. Elle a commencé à germer et a même démontré ses bienfaits. Découvrez en quoi elle peut contribuer à bâtir l’avenir des enfants de Loire-Atlantique.

Dans la publication « Un jour un territoire – Edition 2016 » (voir en bas de page pour consultation en ligne ou téléchargement), le groupe vous livre ses recommandations après s’être fixé 3 objectifs : augmenter la prise de conscience des habitants de Loire-Atlantique, donner envie de passer à l’action et enfin favoriser la création d’un collectif d’ambassadeurs.

L’autosubsistance vue par le groupe : bien loin d’un retour à la bougie

iStock_000038195240_Large1. La capacité d’un groupe humain à s’organiser pour pourvoir à ses besoins (alimentaires, mobilité, intellectuels, culturels, partir des ressources disponibles dans un rayon géographique optimal, sans compromettre l’avenir des générations futures.
2. La réponse adaptée aux excès de l’économie marchande, réponse basée sur la générosité et le partage en réapprenant à utiliser ressources et savoirs, do-it-yourself2, et en les échangeant avec les autres territoires.

Les gages de vitalités pour régénérer l’ADN de notre territoire

Faisons autrement à chaque étage en se basant sur un système moderne apprenant !

Mon premier s’inspire du génie naturel dans la fabrication locale de nos biens : économie
symbiotique, gestion des déchets comme ressource, recyclage de l’eau ou encore investissement dans les gisements de terres rares…
Mon second augmente localement notre sécurité alimentaire en fédérant les maillons d’un approvisionnement local de qualité.
Mon troisième maîtrise l’énergie, en consommant mieux et en produisant davantage à proximité par un réseau de micro-centrales propres.
Mon tout, c’est cette démarche d’autosubsistance promue par le groupe, faite de pistes et d’indicateurs propres à chaque axe. Nous pouvons la comparer à un système de permaculture à grande échelle, prônant partage, diversité, efficacité et connexions pour prendre soin de la nature et de ses habitants.

Mission cherche ambassadeurs

barometreFort de son exploration collective, et toujours déterminé à convaincre, le groupe Passerelle a souhaité aller plus loin en imaginant qui pourrait initier cette démarche en Loire-Atlantique. Pour essaimer les propositions aux quatre coins du département, les Passerelle suggèrent de former un collectif d’ambassadeurs suffisamment agile, indépendant et coordonné. Vous êtes partants ? Contactez-nous !

 

Extrait du dossier sur l’autosubsistance de la publication « Un jour un territoire » Edition 2016 : baromètre proposé par le groupe Passerelle.

 

 

Pour en découvrir davantage, consultez directement en ligne les propositions du groupe ou téléchargez notre publication annuelle « Un jour un territoire – Edition 2016 »

Aller plus loin

Bienvenue à Bevaneo !

Autosubsistance MotionDesign

Cette courte vidéo est issue des réflexions du groupe. Diffusez-là vous aussi ! Adoptez et partagez cette vision décalée pour imaginer les changements de demain. Donnons envie d’en savoir davantage sur les pratiques de notre territoire. Les membres du groupe vous l’adresse telle une invitation à relever ensemble en Loire-Atlantique les défis proposés. N’attendez plus !

Un jour un territoire - Edition 2016

Un jour un territoire 2016

Téléchargez le pdf de notre publication 2015-2016 Un jour un territoire et retrouvez le dossier complet « les organisations face aux nouvelles formes de travail ».

Scoop it

Découvrez et suivez la veille dédiée à ce groupe.