Publications

  • Passerelle

Un logement pour tous : histoire d’un défi charpenté

Tendances n°//Passerelle 8

Avoir un chez-soi et s’y sentir bien, c’est comme trouver son refuge. C’est instinctif, mais malheureusement pas à la portée de tout le monde. Surtout en ces temps de changement ! Temps et espace sont bousculés, et par conséquent, le logement aussi. En chercher un relève d’une quête individuelle ou familiale. Le concevoir est une aspiration beaucoup plus large. Dans les deux cas, ne négligeons aucune piste ! Le défi du logement pour tous est à la croisée de nombreux domaines : immobilier, social, sanitaire, écologique, et bien d’autres encore. Sur les 700 000 logements qui seront disponibles d’ici peu en Loire-Atlantique, lesquels et combien répondront vraiment aux attentes et aux besoins des habitants de demain ? Comment, ensemble, citoyen y compris, grâce à nos méthodes et nos techniques pour concevoir le logement, pouvons-nous faire en sorte que chaque habitant de Loire-Atlantique ait demain un chez-lui et s’y sente bien ? Voici le défi lancé par le groupe Passerelle. Logement recyclable, économe en eau, plus solidaire et définitivement évolutif, le groupe vous révèle ses priorités pour ne pas trouver porte close !

Bonus : résumé animé « Réussir le pari du logement pour tous demain en Loire-Atlantique« 

  • Passerelle

Associations et pouvoirs publics : le vent tourne

Tendances n°// Passerelle 7

Faut-il réinventer les partenariats entre institutions et associations ? La question est posée, la réponse immédiate :  » Oui, c’est urgent !  » Pour ce groupe Passerelle, l’enjeu est trop important si l’on veut que le dialogue ne s’éteigne pas avec les financements publics. Imaginez : la Loire-Atlantique compte plus de 25 000 associations pour 1,3 million d’habitants ! Débordant d’initiatives, ces forces citoyennes donnent un pouls définitivement humain au quotidien de notre territoire. Ces habitants engagés contribuent au bien-être collectif.  Pourquoi sont-ils partout quand on a besoin d’eux et nulle part quand il s’agit de leur donner la pleine reconnaissance qu’ils méritent dans la construction de la société ? Sortir de la vision étriquée du pouvoir public seulement pourvoyeur est une piste pour rééquilibrer la donne entre ces deux interlocuteurs œuvrant au service de l’intérêt collectif. Quelle pourrait être la répartition des rôles dans les scénarios de demain ? Comment amorcer ce virage sans attendre une minute de plus ? Telles sont les explorations tentées par les membres Passerelle de ce groupe.

Bonus : motion design « Les assos du 44, on s’y met quand ?« 

  • Passerelle

Citoyenneté, la belle affaire !

Tendances n°// Passerelle 6

Penser le citoyen acteur de la Cité. Quelle drôle d’idée ! Quelle mouche les a donc piqués ?  » Eux « , ce sont les membres Passerelle du groupe  » Être citoyen tous les jours « . Et tout compte fait, c’est à des hyménoptères qu’ils se sont frottés ! Hyméquoi ? Une abeille, celle qui butine les expériences hors normes et les fait éclore ? Ou un frelon, si vous préférez, celui qui conduit le citoyen aux urnes ou dans les rues. Ou encore un bourdon : celui qui nous révèle, à nous citoyens de 4 à 99 ans, la bienveillance qui nous habite. À l’image de la diversité d’espèces qui composent cette famille d’insectes volants, la citoyenneté se doit de rester diverse et variée ! Elle est l’affaire de toutes et de tous ! La routine nous emporte, mais quoi que l’on fasse, notre avenir sera commun. Le citoyen en est l’acteur principal.  » Tout le monde n’est pas obligé d’être engagé, mais au moins ne restons pas neutres ! « . Ce groupe Passerelle donne le ton à l’unisson ! C’est le coup d’envoi pour ce défi de taille : trouver de quoi déclencher en Loire-Atlantique un art de vivre, celui du vivre-ensemble.
Citoyens, êtes-vous prêts ?

  • Conférences

Les barbares attaquent !

Tendances n°42

Ce sont toutes des attaques en cours. Notre monde opère une mue sans précédent, à grands coups de gigabits. Les innovations technologiques crépitent plus que jamais. Ne sentez-vous pas leur pouls dans votre quotidien ? Elles palpitent, tellement intégrées qu’elles en deviennent imperceptibles. Le numérique est partout et global. Il infiltre tous les systèmes, industries comme institutions, et est porté par de véritables conquérants balayant toutes les conventions.

Anxiogène ? Un peu. Excitant ? Aussi. Avec ce Tendance n°42, prenez quelques minutes pour comprendre ces invasions barbares. En pleine polémique UberPop, Nicolas Colin est venu décrypter ce tournant de notre histoire. Un épisode assez rare à ne pas manquer qui nous fait mieux comprendre pourquoi les États-Unis ont les GAFA, et la France… la CNIL.

  • Conférences

Réseaux sociaux & dépendance, de l’intox à la détox

Tendances n°41

Internet et les réseaux sociaux font désormais partie de notre quotidien, peut-être trop ?

C’est l’histoire d’un mec. Un mec qui dormait avec son portable sous l’oreiller, qui consultait ses messages avant même de se lever le matin, un mec sous perfusion
numérique.
  Et un jour, c’est trop, vraiment trop, et toute la vie de ce mec, qui tenait en équilibre, un équilibre plutôt instable, se voit remise en question…

En mai 2015, Guy Birenbaum est venu à Nantes raconter son parcours, les épreuves qu’il a traversées et surtout comment il a fini par sortir la tête de l’eau. Fascinants, attirants, souvent violents, les réseaux sociaux sont devenus une extension de la vie sociale. Ces outils utilisés en masse ne sont pourtant pas sans conséquences sur nos rapports avec les autres. 

  • Conférences

Et mon territoire à l’heure du numérique ?

Tendances n°40

Les territoires se numérisent chaque jour un peu plus :
quelles places prennent les différents acteurs ?

8 minutes pour aborder la question des territoires intelligents autrement. C’est le temps qu’il vous faudra pour traverser notre Tendances n°40, synthèse des idées débattues lors de la conférence présentée en mars par Philippe Vidal, enseignant-chercheur en géographie et aménagement à l’université du Havre, directeur adjoint du laboratoire IDEES-Le Havre.

Les pratiques issues du numérique façonnent une nouvelle identité à nos territoires. Certains usages améliorent le vivre ensemble : échanges de biens et de services, drives fermiers, accès public à Internet, espaces de travail partagés ou autres tiers-lieux… D’autres, tels que les achats en ligne, sont des pratiques plus privées. Qu’est-ce que ces appropriations changent sur les manières de vivre notre territoire ? Les acteurs locaux et les décideurs ont-ils cerné à leur juste mesure la multiplicité des enjeux liés à Internet et à ses usages ?