Compétences : levier pour une intelligence collective de territoire

Le niveau global d’information de la population a largement augmenté dans les dernières années. Les pratiques des citoyens changent beaucoup. Ils osent interpeller les professionnels sur leurs terrains de prédilection en revendiquant de nouvelles connaissances. Deuxième constat : d’ici à 2040, nous serons 334 000 habitants de plus qu’aujourd’hui en Loire-Atlantique. L’attractivité de notre territoire et sa capacité à faire face rapidement aux enjeux de société seront liées, demain plus encore qu’aujourd’hui, à sa capacité à mobiliser les compétences. Or, si nous en avons toutes et tous, diplômés ou non, que se cache-t-il vraiment derrière ce terme clé de compétences ? Comprendre les dynamiques de compétences sur un territoire est essentiel pour miser sur les forces vives de ce dernier et relever les défis qui jusque-là n’étaient pas ou mal pris en compte. La problématique se vérifie un peu plus chaque jour, dans un contexte de transition sociétale plus urgente, qui se heurte à des difficultés d’élaboration et de mise en oeuvre de politiques publiques en faveur du développement durable. Comment révéler les talents et valoriser des compétences acquises sur le terrain par les citoyens ? Quid de l’expertise d’usage ? Quelles pistes d’avenir permettraient de consolider l’intelligence collective autour du développement durable ? Ce sont les questions qui ont guidé l’exploration de ce groupe Passerelle.